Le portail du monde Berbère & Amazigh

Amazigh : La Tunisie se révolte

  • Sharebar

Emeutes en Tunisie gagnent la capitale
tunis Sidi Bouzid2 300x225 Amazigh :  La Tunisie se révolte

Depuis trois jours, la violence et la répression  se propagent dans plusieurs villes du centre-ouest du pays

La flambée des prix des produits de première nécessité , le désespoir , la répression  et la liste est longue mettent   la Tunisie  dans un situation très délicate. L’état d’urgence est à l’ordre du jour.

Déjà 21 morts au bilan , selon le gouvernement, alors que des sources syndicales avancent le chiffre de 50 décès dans la seule ville de Kasserine.Au moins 35 morts selon la FIDH

Dans la cité Ettadhamoun, A 15 km de Tunis, mardi soir  des manifestants ont affronté les forces de l’ordre. Un autobus a été brulé et des commerces ont été   saccagés.

les jeunes ont crié ne pas avoir peur du régime de Benali

l’embrasement continue  en Tunisie

Vidéo Mouvement sociale

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

No related posts.

Related posts brought to you by Yet Another Related Posts Plugin.

Similar posts

1 Commentaire

  1. afroukhe's Gravatar afroukhe
    24 janvier 2011    

    azul
    j espere que. les amazighs tunisiens se reveilleront et surtout creer des partis politique ,associations, television,radio,journaux ……….en tamazight.
    la dictature de ben ali est fini , la democratie a commencer dans region amazighs de thala , donc amazighs de tunisie c est le moment de deffendre votre culture et langue amazighs et surtout qu il soit reconnu comme langue nationale et officielle en tunisie.

    thanmirth afroukhe

Laisser un commentaire

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer